Pardon de parler encore de recettes sucrées ; mais, c'est vraiment ce que je préfère...

Ce week-end maussade a été consacré aux essais de Noël... J'ai testé pas mal de recettes que je vais refaire pour le réveillon de Noël en famille. Bûche, mendiants, fruits déguisés enrobés de chocolat, petits sablés bicolores vus dans la revue "Elle à table" ... etc...

mendiants         sables_bicolores           fruits_d_guis_s

 

J'ai passé pas mal de temps pour confectionner la bûche de Noël. J'étais très indécise et j'hésitais entre plusieurs possibilités : une bûche aux mûres (mousse mûre, coeur de meringue), aux trois chocolats  (+ noisettes caramélisées concassées incorporées dans la mousse au chocolat au lait) ou chocolat et praliné ?

Finalement c'est la dernière que j'ai retenue (certainement pas la plus légère ; le temps froid a dû m'influencer...) et pour la faire, j'ai mélangé plusieurs recettes que j'avais déjà réalisées. J'ai fait une mousse au chocolat, une mousse au praliné et un croustillant au chocolat. Le tout reposant sur un biscuit dacquoise fait maison également (blanc d'oeufs, sucres, amandes et noisettes en poudre, farine). J'ai ensuite prévu de napper de ganache au chocolat noir et de faire un décor de  chocolat blanc et noisettes ou (et) caramel....

En fait, j'étais très mal outillée pour cette réalisation. Je n'avais pas envie de la monter dans un moule à cake et je n'avais pas de gouttière à bûche. J'ai donc utilisé 2  bouteilles de plastique vides découpées, emboîtées l'une dans l'autre et tapissées de film alimentaire.

J'ai d'abord réalisé la mousse au chocolat et je l'ai versée dans mon moule de fortune et fait prendre au frais, pendant la confection du croustillant. Le croustillant, c'est très facile : pralinoise fondue, chocolat au lait fondu et un peu de beurre auxquels on ajoute des crêpes Gavottes brisées grossièrement... Là, j'en ai fait un boudin de la longueur de mon moule toujours en m'aidant de film alimentaire et je l'ai mis au frais.

Lorsque le croustillant est devenu rigide, je l'ai déballé et posé au centre de la mousse au chocolat en tassant un peu.

J'avais pendant ce temps réalisé une mousse au praliné (ou bavarois) : sur une base de crème anglaise, j'ai incorporé de la gélatine, du pralin et ensuite de la crème fouettée en chantilly. J'ai versé sur la mousse au chocolat et le croustillant et remis au frais.

Le biscuit dacquoise refroidi a été découpé en une bande rectangulaire à la dimension de mon moule et déposé sur les mousses. J'ai bien emballé le tout de film et mis au frais jusqu'au lendemain.

 

 

A priori, vu le moule ce n'était pas très joli... Comme je devais transporter ce gâteau (nous devions le manger chez mes parents...) j'étais un peu inquiète...

J'ai choisi de la démouler après le transport et de terminer la décoration avant le repas. C'est dommage, j'avais oublié une partie de mes ingrédients pour le décor final et je n'ai pu que le badigeonner avec un peu de chocolat noir fondu et j'ai fait quelques coulures de chocolat blanc. C'était pas tout à fait ce que je souhaitais.  J'en ai même oublié de faire des photos.

Mais, c'était un délice. Un seul petit souci, ma mousse pralinée était un peu trop moelleuse par rapport au croustillant et le découpage a été difficile ! Il faut que je trouve une solution avant le week-end prochain : soit j'ajoute 1 feuille de gélatine à la mousse, soit j'inverse mes mousses, celle au chocolat ayant plus de tenue au découpage. On pourrait aussi, ajouter une note de croquant dans le biscuit avec des noisettes grillées concassées et supprimer le croustillant ou le remplacer par un  coeur de crème brûlée vanille par exemple ...?

Je pense que je garderai malgré tout ma première version en essayant d'ajuster mon croustillant pour qu'il ne soit pas trop dur et en solidifiant un peu ma mousse pralinée, car le goût était parfait...

J'ai tout de même fait une photo d'un morceau qu'il restait, mais elle n'est pas  réussie (mauvais éclairage, je ne suis pas douée pour ce type de photos...) mais, on devine le problème de  découpage et le massacre de la pauvre bûche avec au final le croustillant qui a tendance à s'écraser au fond et la mousse qui "s'avachie" un peu......

 

 

buche

 

 

 

Tout le monde s'est malgré tout régalé et la bûche que j'estimais pour 10/12 personnes a été presque terminée avec 7 gourmands!!!

La prochaine fois il faudra que je la prévoie un peu plus grande ou que j'en confectionne une deuxième. Si j'en confectionne deux ; pour la seconde, je ferai quelque chose de plus simple et plus traditionnel : marrons par exemple, c'est une valeur sûre.

J'ai honte de rajouter que je l'avais accompagnée d' une sauce au caramel salé!!! Dur, le régime en ce moment !

 

Je donnerai la recette plus détaillée, lorsqu'elle sera complètement au point...

 

A bientôt...

----------------------