Comme je suis une gourmande,  j'associe souvent une touche de sucré à mes plats salés et en particulier à la viande, que je n'affectionne pas particulièrement.

Hier,  jai cuisiné du porc et j'ai ajouté des pruneaux. J'apprécie particulièrement le filet mignon et je le prépare quelquefois avec des pruneaux qui cuisent dans le jus et je l'accompagne aussi de quartiers de pommes revenus dans un peu de beurre.

J'avais envie de faire cette recette, mais chez mon boucher, il n'y avait plus de filet mignon, donc j'ai pris du filet... Comme c'est un peu plus sec, j'ai cherché comment l'accomoder et j'ai fait un amalgame de plusieurs recettes trouvées dans mes cahiers, tout en conservant l'idée des pruneaux....

J'ai déficelé le rôti,  je l'ai fendu sur une moitié, sur la longueur et farci de la préparation aux pruneaux et je l'ai accompagné d'endives légèrement caramélisées au jus d'orange.

Filet_de_porc_aux_pruneaux_et_endives_caram_lis_es_orange

Pour 6 personnes, j'ai utilisé :

- 1, 5 kg de filet de porc (on peut aussi prendre de l'échine)

- 150g environ de gros pruneaux dénoyautés

- 10cl de Banyuls

- 1 échalote

- 1 ail

- sel, poivre, thym

**

-8 endives

- le jus d'une orange

-sel, poivre

-30g de beurre

*****

Rincer les pruneaux et les faire macérer pendant plusieurs heures dans un grand bol recouverts d'eau tiède et de Banyuls.

Préchauffer le four à 180°C.

Fendre le rôti dans sa longueur, sur une moitié, au milieu (pas comme moi, qui ne suis pas très adroite pour découper la viande!). Saler et poivrer l'intérieur. Egoutter les pruneaux et réserver le jus de macération.

En  écraser une partie grossièrement à la fourchette et en farcir la viande. Ficeler assez serré en introduisant quelques pruneaux sous la ficelle le long de l'entaille. Huiler la viande, la saler et la poivrer et saupoudrer d'un peu de thym  et la poser dans un plat à rôtir légèrement huilé également. Ajouter l'ail et l'échalote épluchés coupés en 2 et les rouler dans l'huile. 

Mettre au four et laisser cuire 1h30.

En cours de cuisson, retourner la viande et arroser de temps en temps avec le jus de macération. On peut en ajouter un peu au fonds du plat, si le jus caramélise trop, pour qu'il ne brûle pas.

Pendant ce temps, enlever les feuilles abîmées des endives et les passer rapidement sous l'eau froide.

Les essuyer et les couper en 2 ou 4 morceaux en enlevant la partie centrale (trognon).

Faire fondre le beurre dans une sauteuse et y faire revenir l'échalote hachée pendant quelques min. Ajouter les endives et les laisser prendre couleur. Saler et poivrer. Ajouter le jus d'orange.  Laisser cuire et légèrement caraméliser pendant environ 30 min (dès qu'elles ont une belle couleur, couvrir et laisser cuire à feu doux) .

Dès la sortie du four, couvrir le rôti avec du papier alu et gratter les sucs au fonds du plat, puis déglacer avec le jus de macération des pruneaux restant. Laisser un peu réduire et rectifier l'assaisonnement.

Mélanger la sauce avec le jus rendu par le rôti emballé.

Couper le rôti en tranches et servir bien chaud avec la sauce et les endives.

La viande était restée bien moelleuse, le petit jus était délicieux...

Les endives au jus d'orange étaient aussi très bonnes, certes l'orange accentue un peu l'amertume...mais avec la viande de porc cela ne pose pas de problème  et cela change un peu de ma recette habituelle avec des pommes...

A bientôt...