Il fait trop chaud cet après-midi pour jardiner.

J'en profite pour faire du rangement et aussi pour faire quelques préparations qui me serviront pour la table d'hôtes, du vin d'épine par exemple. Une boisson dont m'avait parlé des hôtes il y a quelques années et que depuis je fais tous les printemps.

Pour cette recette, il faut cueillir de jeunes pousses de prunellier autour de l'arbuste fin mai ou début juin, selon les régions et dans des zones non polluées. Chez nous, aucun problème pour en trouver ; ce petit arbuste est très envahissant!

VIN D'EPINE :

juin 2014

  • Ingrédients :

- 5 l de vin rosé ou rouge de bonne qualité

- 1 l d'eau de vie à 40/45°

-  80 à 100 rejets de prunellier

- 700g à 1kg de sucre de canne selon les goûts.

 

  • Préparation:

Enlever les feuilles des rameaux de prunellier après les avoir lavées rapidement et égouttées. 

Couper chaque rameau en 2 ou 3 morceaux et mettre dans un grand bocal avec le vin, l'alcool et le sucre. Laisser macérer pendant 2 ou 3 mois.

Veiller à ce que les pousses soient bien immergées dans le liquide, sinon remuer de temps en temps.

Filtrer et mettre en bouteille.

 

A consommer avec modération, car ce vin est euphorisant, tout comme le vin de bourrache...

Ce dernier, je n'en ai encore jamais préparé, mais c'est une recette que j'ai bien envie de tester, car j'ai beaucoup de fleurs de bourrache dans le potager! Toujours, le même pricipe, des fleurs de bourrache à faire macérer dans vin, alcool et sucre!

Rendez-vous dans 3 mois, pour l'apéritif!

 

 

 

 

 

 

 

 

-